Michel Cymes

La santé connectée

Le 25 novembre 2016 à 19h00, Centre des Congrès de Angers

La conférence débute dans

00

Jours

00

Heures

00

Minutes

00

Secondes

Entrée sur inscription

S'inscrire

La santé connectée

Présentation

Et si l’adage « Mieux vaut prévenir que guérir » prenait aujourd’hui tout son sens ? Grâce à ces objets dits connectés qui enserrent de plus en plus souvent nos poignets, nos bras, recouvrent nos pieds, s’incrustent peu à peu sur tout notre corps.

Encore considérés comme ludiques et futiles pour certains, ces objets intelligents font pourtant naître aujourd’hui de vastes perspectives en vue de l’amélioration de notre santé, de l’accès aux soins, de la prise en charge personnalisée et du suivi des patients.

Mais c’est dans le domaine de la prévention des risques qu’ils laissent entrevoir tous les espoirs. Parce que chacun de nous désormais, muni de son smartphone, peut facilement tirer parti des données d’une montre-capteur d’activité, d’un tensiomètre électronique, d’un pèse-personne connecté, de capteurs de pression sanguine et bien d’autres encore, les objets de santé connectés ne sont plus de simples gadgets.

Grâce à eux nous prenons notre santé en main, nous apprenons à gérer nos comportements individuels et collectifs, nos bonnes et mauvaises habitudes de vie. Utilisés par le personnel médical, avec le développement de la télémédecine, ils pourront aussi directement servir les patients. Et, pourquoi pas, permettre de boucher le trou de la Sécu.

Bien sûr, il reste encore à répondre à certaines questions concernant l’utilisation des données personnelles tirées de ces objets ou leur degré de fiabilité. Ce sera fait. Dès ce soir.

La transformation est en marche. Incontournable. Et nous pouvons le dire, la santé connectée, ce n’est pas pour demain, mais c’est déjà demain !

 

Les intervenants

Eric Carreel : Président d’honneur de la Cité de l’Objet Connecté (Angers)

Dr Eric Couhet, Médecin généraliste connecté, président fondateur de l’association Connected Doctors

Paul-Louis Belletante Président-fondateur Betterise

Nordine Attab 

 

En 2017, 3,4 milliards de personnes devraient posséder un smartphone. La moitié d’entre elles utiliseront des applications de santé mobile. Il existe actuellement 100 000 applications de santé, bien-être, coaching ou de sport. Ce nombre augmente de 4 à 7 % par an (Sources : Pipame / DGE 2016 ; Deloitte 2016).

 

Trois champs d’application principaux.

La santé mobile : regroupe les objets connectés et des applications de bien-être et santé (« l’auto-mesure »).
La télémédecine : met en contact le patient et les professionnels de santé (téléconsultation, télésurveillance médicale, téléassistance.)
La gestion des informations et données de santé (dossier médical partagé.)
 

Les Français y croient 

Plus d’un Français sur deux pense que la santé connectée jouera un rôle important au cours de sa vie dans les années à venir. Ils sont déjà 19 % à utiliser au moins un objet connecté et 25 % des Français pensent qu’ils le feront à l’avenir. Enfin, ¾ des Français se déclarent prêts à échanger à distance avec des professionnels de santé (Sources : Deloitte 2016, BVA)

 

Des résultats encourageants

En moyenne, les utilisateurs ayant porté un traqueur d’activité 20 jours ou plus au cours du premier mois d’utilisation ont réalisé 6 195 pas par jour (6 000 pas recommandés par l’OMS) contre 3 441 pas pour les utilisateurs ayant porté le traqueur moins de 10 jours dans le mois. (Etude Withings Health Institute 2014)
 

Un gage de prévention

Plus de 90 % des professionnels de santé et 73% des Français considèrent que la santé connectée est une opportunité pour améliorer la prévention et la qualité des soins, notamment en matière d’obésité, de diabète, de troubles du sommeil ou d’hypertension. (Sources : Pipame-DGE 2016 ; Baromètre santé 360. Sondage Odoxa/Orange/MNH ; 2015)
 

La Santé Connectée gagne l’entreprise

La santé connectée peut aussi faire évoluer les comportements collectifs. 71% des salariés et 52% des dirigeants se disent intéressés par un outil de mesure et de recommandations des positions / postures au travail. Les outils de mesure du stress en temps réel ou aidant à lutter contre les troubles du sommeil recueillent également de nombreux suffrages. (Etude Harmonie Mutuelle/Viavoice Novembre 2016)

Infos pratiques

  • 25 novembre 2016

    à 19h00

  • Centre des Congrès

    49000 Angers

  • En direct sur Internet